Le lièvre d’Amérique, Mireille Gagné, éditions La Peuplade

Gros coup de cœur de cette (trop) prolifique rentrée littéraire. Et c’est aux éditions québécoise La Peuplade qui a l’habitude depuis une quinzaine d’années de publier des pépites de tout autour du monde. Des perles engagées, riches d’évasion, … nécessaires.

Elle publie en septembre le véritable joyau littéraire Le Lièvre d’Amérique de Mireille Gagné. Un roman plutôt court mais extrêmement dense, qui alterne les temporalités et les styles littéraires, entrecoupées de descriptions zoologiques.
A partir d’une légende algonquienne, l’autrice nous embarque dans la vie de Diane, nous en enveloppe et nous entraîne avec elle dans ses transformations physiques et psychologiques.
C’est une atmosphère de réalisme magique, complètement envoûtant qui se dégage de ce récit dans lequel il est question de l’absurdité de la vie dénuée de sens profond, de la course à la performance, et d’une île mystérieuse où les éléments façonnent le paysage et où les animaux agissent sur les humains.

Ami gersois et d’ailleurs, ce roman sera disponible à la Méridienne dès le 20 août (je vous l’ai pas déjà dit que la rentrée c’était tôt pour nos amis éditeurs), si Helga ne l’englouti pas avant !

Paru le 20 août, 18€

« Dans l’exaltation de son retour, elle ne remarque pas que ses collègues l’examinent attentivement de la tête aux pieds. À l’affût du moindre changement. La moindre faille. Un rien démarre une rumeur. Ils notent une certaine agitation dans ses mouvements, par saccades. Une manière inhabituelle de bouger les yeux. Aussi, son port de tête est plus reculé, et ses lèvres sont étrangement serrées par- dessus ses dents. Plusieurs minimes changements l’animent, comme si, pendant sa brève absence, quelqu’un d’autre s’était immiscé dans son corps. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *