Pour Noël, on voit rouge

La librairie se transforme en Père Noël pour ces prochains jours et sort sa hotte géante pour proposer toujours plus d’idées de livres, papeterie et jeux

Arène, Négar Djavadi, éditions Liana Levi

Roman français, 22€

Crénom Baudelaire, Jean Teulé, éditions Mialet Barrault

Roman français, 21€

Nickel Boys, Colson Whitehead, ed. Albin Michel

Roman US, 19.90€

Un Promeneur solitaire dans la foule, Antonio Munoz Molina, ed. Seuil

Roman espagnol, 24€

Maîtres et esclaves, Paul Greveillac, ed. Folio

Roman français, 8.50€

Dans le silence enterré, Tove Alsterdal, ed. Babel noir

Roman , 8.50€

Croque, la nourrissante histoire de la vie,

Album jeunesse , 19€

La dernière rose de l’été, Lucas Harari, éd. Sarbacane

La rentrée littéraire, ce n’est pas que des romans-pépites, c’est aussi des Bds, romans graphiques, merveilles illustrées, à s’en épuiser les yeux de ravissement !!

Et c’est le cas avec « La dernière rose de l’été » de Lucas Harari, chez Sarbacane. Un titre bien de saison, mais surtout un véritable bijou qui vient enchanter la grisaille de rentrée.
Tous les ingrédients d’un film Hitchockien sont dans cet album haletant de la première à la dernière page. Direction une maison de bord de mer en travaux que Léo, aspirant écrivain, vient garder en l’absence de son cousin volage. Sur place, il rencontre très vite sa charmante, insolente et lunatique voisine Rose, tandis l’île est secouée par la disparition inquiétante de jeunes hommes. L’enquête piétine, Léo se baigne, Rose souffle le chaud et le froid, et la tension s’installe.

L’objet est superbe, et sublime complètement le trait de Lucas Harari et ses couleurs incroyables.

Du Hitchcock sauce Nouvelle Vague, sauce Harari…. On en redemande !

paru le 26 août, 29€

Le lièvre d’Amérique, Mireille Gagné, éditions La Peuplade

Gros coup de cœur de cette (trop) prolifique rentrée littéraire. Et c’est aux éditions québécoise La Peuplade qui a l’habitude depuis une quinzaine d’années de publier des pépites de tout autour du monde. Des perles engagées, riches d’évasion, … nécessaires.

Elle publie en septembre le véritable joyau littéraire Le Lièvre d’Amérique de Mireille Gagné. Un roman plutôt court mais extrêmement dense, qui alterne les temporalités et les styles littéraires, entrecoupées de descriptions zoologiques.
A partir d’une légende algonquienne, l’autrice nous embarque dans la vie de Diane, nous en enveloppe et nous entraîne avec elle dans ses transformations physiques et psychologiques.
C’est une atmosphère de réalisme magique, complètement envoûtant qui se dégage de ce récit dans lequel il est question de l’absurdité de la vie dénuée de sens profond, de la course à la performance, et d’une île mystérieuse où les éléments façonnent le paysage et où les animaux agissent sur les humains.

Ami gersois et d’ailleurs, ce roman sera disponible à la Méridienne dès le 20 août (je vous l’ai pas déjà dit que la rentrée c’était tôt pour nos amis éditeurs), si Helga ne l’englouti pas avant !

Paru le 20 août, 18€

« Dans l’exaltation de son retour, elle ne remarque pas que ses collègues l’examinent attentivement de la tête aux pieds. À l’affût du moindre changement. La moindre faille. Un rien démarre une rumeur. Ils notent une certaine agitation dans ses mouvements, par saccades. Une manière inhabituelle de bouger les yeux. Aussi, son port de tête est plus reculé, et ses lèvres sont étrangement serrées par- dessus ses dents. Plusieurs minimes changements l’animent, comme si, pendant sa brève absence, quelqu’un d’autre s’était immiscé dans son corps. »

Nature humaine, Serge Joncour, Flammarion

On commence avec Nature Humaine, de Serge Joncour, chez Flammarion. Un roman fin, bouleversant qui retrace les désillusions d’Alexandre, fils d’agriculteur du Lot et héritier tout tracé de la ferme familiale, de la grande sécheresse de 76 aux derniers jours de l’année 1999.
On y retrouve tout ce qui m’émeut et me trouble chez Joncour, sa capacité à rendre corps à ses personnages dans leurs fêlures, leurs espérances, leurs contradictions, mais aussi ce regard humain qu’il pose sur nos campagnes malmenées, ballottées par les évolutions de notre société.

Ami gersois et d’ailleurs, ce roman sera disponible à la Méridienne dès le 19 août (oui oui, la rentrée c’est tôt pour nos amis éditeurs)

paru le 19 août 2020, 21€

« Dans le fond je m’en foutais du Larzac, mais maintenant si j’y retourne c’est pour me battre contre tous ces cons qui veulent que je foute mon lait dans des bidons en aluminium et que je le filtre dans du nylon aseptisé, je me bats contre tous ces technocrates qui me disent que mon fromage est plein de bactéries alors que c’est la vie, les bactéries, bientôt on me demandera de faire mes cabécous avec une charlotte sur la tête et un masque de chirurgien.. »

Une piscine dans le désert, Diane Mazloum, JC Lattès

Aujourd’hui, j’écris quelques mots avec beaucoup d’émotion et du coup sans doute un peu de fébrilité d’un livre qui (et qui continue de) m’a touché en plein cœur. Une littérature qui vous happe les tripes et vous atteint dans vos recoins les plus intimes.

« Une piscine dans le désert » de Diane Mazloum vous embarque au Liban, dans une zone reculée frontalière de deux autres pays, un village dans « l’oeil du cyclone », bordé de chaînes montagneuses et rythmé par les bombardements lointains des affrontements voisins. Dans un bout de terre où une piscine, « carré de lagune illuminé », illégalement construite, cristallise les rêves et les attentes de personnages perdus.
Il y a beaucoup dans ce roman bouleversant.
Il y a la violence sourde et injuste qui laboure les êtres, les actes d’inconscience qui sont aussi des actes de résistance.
Il y a la sensualité et les désirs si refoulés qu’ils explosent, et l’appel puissant des racines et de la terre, la quête de soi, de son identité.
Et puis la plume de Diane Mazloum, déjà enchanteresse avec « Beyrouth la nuit » et « L’Âge d’or », qui cisèle là un roman intimiste et universel.

Paru le 19 août 2020, 19€

« La piscine la ramenait au temps de son enfance, des grandes vacances d’été, à l’insouciance des journées passées à jouer jusqu’au soir. Elle la connectait à des souvenirs heureux, aussi rassurants que pouvait l’être un volume de liquide aux doux reflets scintillants bien contenu dans une boîte carrelée de bleu, aux angles parfaitement polis, et dont l’eau, ni trop froide ni trop tiède, enveloppait entièrement le corps d’une caresse soyeuse et rafraîchissante. »

A dos de dragons

Ils sont nos ennemis ou nos meilleurs alliés, féroce ou tendre comme du beurre, rouge, bleu, violet, vert, sanguinaire ou avec un grand cœur… mais ils ont tous un point commun : ils déchaînent l’imagination !
Laissez partir votre enfant à dos de dragon

« Si j’avais deux dragons », de Fabienne Roulié et Raphaël Baud, aux éditions Chocolat !

Jouer aux cartes avec mes dragons, leur lire des histoires de princesses, nous déguiser en trois petits cochons…Ah ! Si j’avais deux dragons!

Album, à partir de 3 ans, 8.90€

« Bébé dragon », aux éditions Casterman

Joli petit livre avec marionette intégrée

Album, à partir de 1 an, 6.95€

« Moomin et le dragon », de Cécilia Davidsson, aux éditions Cambourakis

Aujourd’hui Moomin a fait une découverte : il a réussi à attraper un dragon tout doré, qui sait voler et cracher du feu ! Moomin espère s’en faire un copain mais le dragon est une créature sauvage, qui n’en fait qu’à sa tête

Album, à partir de 4 ans, 14€

« L’école des massacreurs de dragon », de Kate McMullan, aux éditions Folio

Un jeune garçon doit intégrer une école qui le formera à lutter contre les dragons. Problème : il est petit, maladroit, et n’ose même pas écraser une araignée…

Premier roman, à partir de 8 ans, 6.60€

« Zébulon le dragon », de Julia Donaldson et Alex Sheffler, aux éditions Gallimard Jeunesse

À l’école des dragons, Zébulon est l’élève le plus enthousiaste. Mais aussi… le plus malhabile. Réussira-t-il jamais à capturer une princesse ?

Livre, à partir de 4 ans, 4.90€

« Les royaumes de feu », de Tui T. Sutherland, Gallimard Jeunesse

Une terrible guerre divise Pyrrhia. Seuls cinq jeunes dragons pourront apporter la paix. Mais nos héros rêvent de voler de leurs propres ailes plutôt que d’accomplir leur destin…
Un univers riche et fascinant, une intrigue captivante, une amitié indéfectible

Roman, à partir de 11 ans, 16€

« L’Île aux dragons », d’Eric Sanvoisin, aux éditions Auzou

Quelques temps après la fuite du roi des dragons, les dernières créatures se sont réfugiées sur l’île aux dragons, un lieu tenu secret.
Mais alors que la paix semble régner, les humains s’en mêlent et décident d’attaquer l’île. Ervaël n’a d’autres solutions que d’envisager de discuter avec ses ennemis… Au péril de sa vie.

Livre, à partir de 7 ans, 5.95€

« Eragon », de Christopher Paolini, , aux éditions Bayard, trad. B.Ferrier

Eragon mène une vie simple, jusqu’au jour où il ramasse dans la forêt une étrange pierre bleue et découvre qu’il s’agit d’un œuf et assiste bientôt à la naissance… d’un dragon ! En décidant de l’élever, il devient Dragonnier, héritier d’une caste d’élite que le terrible roi Galbatorix veut éliminer. Eragon n’a que seize ans, mais le destin du royaume de l’Alagaësia est entre ses mains.

Roman, à partir de 10 ans, 12.90€

« L’envol du phénix », de Nicki Pau Preto, aux éditions Lumen, trad. Julie Lafon

Bon, il ne s’agit pas d’un dragon mais d’un phénix, mais l’histoire, en deux tomes est tellement chouette !

Roman, à partir de 14 ans, 16€

« Burn », de Patrick Ness, aux éditions pocket junior, trad. Eva Grynszpan

Un roman mettant en scène des dragons, mais qui n’hésite pas à aborder des thématiques importantes, mêlées à un imaginaire foisonnant : racisme, deuil…
Une irruption du fantastique dans un univers pourtant bien semblable au nôtre

Roman, à partir de 14 ans, 18.90€

Story cubes, jeu de société, 12.50€

Lancez les dés et inventez des histoires pleines de rebondissements incluant les symboles tirés.

La boîte Story Cube Fantasia est une boîte de base regroupant les 3 set d’extension : Médiéval, Enchanté et Mythologie… avec des dragons !

La vie en jaune

Finis la grisaille de l’hiver, le jaune nous inspire et nous donne la pêche. D’autant plus que ces livres qui défit le soleil ont la particularité de contenir des merveilles qui rayonnent !
Vivez la vie en jaune !

Culottées, Intégrale, Pénélope Bagieu, éditions Gallimard

Réédition des tomes 1 et 2 de la super série des Culottées par la talentueuse Pénélope Bagieu. Des portraits de femmes oubliées ou trop souvent mises à l’écart.
A mettre impérativement entre toutes les mains

BD, 35€

Lester Bangs, mégatonnique rock critic, Jim DeRogatis, éditions Tristram

On adore cette biographie de l’incarnation de ce genre littéraire improbable : la critique rock… ou Lester Bangs, dont l’écriture rivalisait avec le son et l’énergie du rock
Une biographie aussi informée que puissamment empathique

Biographie, 24.35€

My Hero Academia, team up mission, Yoko Akiyama, chez Kioon

On ne présente plus ce super manga shönen. Dans un monde où 80 % de la population mondiale possède des super-pouvoirs, ici nommés « Alters », n’importe qui peut devenir un héros ou, s’il le souhaite, un criminel.

Manga, dès 6 ans, 6.90€

Le travailleur de l’extrême, de Äke Anställning, chez CMDE

A l’heure où le droit du travail disparaît dans les limbes, où les attaques du néolibéralisme n’ont jamais été aussi fortes, on lira avec délectation ces récits qui nous rappellent la réalité de la production capitaliste – absurde, risible, et parfois tragique -, et qui nous poussent surtout à nous engager dans la seule voie possible pour y résister : le sabotage !

Sciences humaines, 13€

Time’s up!, chez Asmodee

Nouvelle formule du super jeu Time’s up. Continuez à faire deviner un maximum de films, de livres et de chansons à votre partenaire en temps limité.

A partir de 12 ans, 25€

La Nouvelle vague, Antoine De Baecque, éditions Champs arts

Mouvement de cinéma, mouvement de jeunesse : c’est ce moment unique de l’histoire culturelle française que retrace et analyse Antoine de Baecque.

Sciences humaines, 9€

Dans la musette – Le cyclisme à la sauce ketchup-mayo jaune, éditions Marabout

Les anecdotes et grands faits historiques qui font le bonheur des cyclistes amateurs ou confirmés….le tout dans un folklore qui sent bon les années 1990 et le maillot à pois Ripolin.
Mention TB pour le graphisme et l’iconographie exceptionnels

Beaux livres, 29.90€

Les incontournables Shadoks pour compléter cette sélection jaune et vous rappeler que nous avons -aussi- une belle sélection de papeterie et cartes postales !

Mysterium et boule de gomme

Médiums émérites, astrologues la tête pas trop dans les étoiles, voyants ne perdant pas la boule, vous êtes tous conviés à une séance de spiritisme extraordinaire afin d’élucider un ancien mystère !

Le manoir hanté de Warwick, demeure de Mr MacDowell, vous ouvre ses portes. Osez franchir le seuil du manoir, prenez un siège et installez-vous autour de la table. Laissez-vous guider par votre 6e sens afin de percer les secrets de ces murs et délivrer l’âme d’un fantôme prisonnier des lieux depuis de nombreuses années.

Mysterium est un jeu d’enquête coopératif dans lequel tout le monde perd ou tout le monde gagne. Les joueurs sont unis dans le but de découvrir les circonstances et le responsable du meurtre.

Associations d’idées, discussions, intuition, déductions…

Un grand moment de jeu, où le mystère perce par la simple force de vos esprits !

Âge : +10
40 minutes
2-7 joueurs

Splendor, tactique, rapide et addictif !

Splendor s’explique en cinq minutes et se joue en une demi-heure, aussi bien à deux qu’à trois ou quatre joueurs.

Dans Splendor, vous dirigez une guilde de marchands. À l’aide de jetons symbolisant des pierres précieuses, vous allez acquérir des développements qui produisent de nouvelles pierres (les bonus). Ces bonus réduisent le coût de vos achats et attirent les nobles mécènes.

Le premier joueur à parvenir à quinze points de prestige en cumulant nobles et développements déclenche la fin de la partie.

Âge : +10
30 minutes
2-4 joueurs

Partez à la conquête de Catan !

Lancez-vous à la conquête d’une île vierge mais pleine de ressources. Saurez-vous construire vos villes et colonies plus vite que vos adversaires ?

Les règles sont simples, les parties sont d’une durée raisonnable et le mécanisme est très fluide alliant gestion de ressources et négociations entre joueurs.L’objectif : vous devez être le premier à atteindre 10 points de victoire. Les points de victoire sont acquis en construisant des routes et villages.

Catan est basé sur plusieurs mécanismes simples. Le plateau représente l’Ile de Catane et ses différents paysages vous apportant différents types de ressources. Selon la position sur le plateau de vos routes et villages,vous collecterez à chaque tour des ressources que vous gérerez afin de construire routes et villages (qui doivent toujours être reliés).

Vous pourrez échanger des ressources avec vos adversaires, négocier mais aussi gêner leur développement en plaçant judicieusement vos propres constructions. Plus vous vous développerez, plus vous aurez des chances de collecter des ressources supplémentaires pour construire et ainsi voler vers la victoire.

Catan, malgré sa simplicité, a une dimension tactique et stratégique très sympathique.Des extensions complémentaires au jeu de base vous permettent en apportant de nouvelles possibilités de renouveler le jeu et de le rendre encore plus passionnant.

Construisez votre route vers la victoire !

Âge : +10
+1h
3-4 joueurs